Focus formation : les compétences d’un manager agile ?

Réf. : DN-32424
Durée :
Tarif :

Toutes nos formations sont disponibles en présentiel ou en distanciel.

Objectifs

A l’issue de la formation, vous serez capable de :

Contenu de la formation

Pour faire face à un environnement de plus en plus changeant, les entreprises doivent développer des organisations agiles… et trouver des managers pour incarner ces nouveaux modes de fonctionnement. Zoom sur les compétences qui font de vous un manager agile.
Comment savoir si on est un manager agile ? Il n’existe pas de cursus qui, d’un coup de PowerPoint magique, va vous transformer en expert. Certains accusent l’agilité d’être surtout un concept marketing. En réalité, l’agilité est une posture : un ensemble de comportements, de réflexes et un savoir-être, qui, mis bout à bout, font de vous un manager qui va attirer les entreprises les plus dynamiques et innovantes. Et comme toutes compétences… l’agilité se travaille.

Un manager agile donne du sens au travail
Un manager agile a un double objectif : il doit s’approprier le sens donné par l’entreprise et le diffuser à son équipe, mais aussi donner du sens individuel aux objectifs collectifs.
Attention à ne pas confondre sens et motivation : on peut être motivé par un boulot parce qu’il paye bien ou qu’il nous laisse une grande flexibilité dans nos horaires, sans pour autant lui trouver du sens. Cette distinction, on la retrouve dans le secteur de la finance, que de nombreux jeunes diplômés quittent après quelques années, pour des projets moins rémunérateurs, mais porteurs de sens.

Un manager agile sait anticiper les conséquences de ses décisions
Il ne suffit pas de prévoir ou de planifier ses décisions, maîtriser les conséquences de ses actes et de ses décisions est primordial pour un manager agile. Quand, confronté à une vague de suicides dans son entreprise, un grand patron tente un bon mot et qualifie cette série de drame de « mode », on est face à une personne qui n’a pas su anticiper les conséquences de son « bon mot », vraisemblablement destiné à détendre l’atmosphère.

Un manager agile cherche à satisfaire les besoins de son entreprise et de ses collaborateurs
L’entreprise fonctionne de plus en plus sur un mode « gestion de projets », plutôt qu’à partir d’une organisation « en silo ». Pour les managers, cela pose de nouvelles questions, car ils doivent faire travailler leurs collègues, sans nécessairement avoir une autorité hiérarchique sur eux. Il est donc nécessaire d’avoir une réflexion sur le principe gagnant-gagnant.
La coopération simple ne suffit plus, il faut coopérer ”en réciprocité de satisfaction”. On travaille pour la satisfaction de l’autre et pour le bien de l’entreprise. En clair, fini la guéguerre entre les services. Il faut apprendre à travailler avec toutes les équipes de sa boîte, plutôt qu’entrer en concurrence avec elles. On évolue désormais dans un univers qui ne place plus le commandement au centre de tout. Aujourd’hui, ce qui importe, ce sont les réseaux, l’influence et la force de conviction des managers.

Un manager agile innove de façon pertinente
Quand on parle d’innovation, deux doctrines s’opposent : celle de l’adaptation (le petit mouvement permanent) et celle de la différenciation (l’innovation de rupture). Pour être capable d’arriver à la ”juste innovation”, il faut sortir de la doctrine et savoir opter pour le ”mouvement nécessaire”. Parfois, il s’agit de faire un pas sur le côté, voire en arrière. Il peut être utile de ressortir les vieilles recettes ! Regardez le succès que remportent certaines entreprises en jouant sur le vintage.

Comment développer son agilité ?
Il n’existe pas une agilité prédéfinie. Ce qui est important, c’est d’avoir la capacité d’agilité qui correspond à la culture de son entreprise : certains recruteurs recherchent des profils très innovants, d’autres ont plutôt besoin de managers qui savent coopérer, d’autres encore, veulent embaucher des stratèges, qui auront de bonnes capacités d’anticipation. Ce qui est important, c’est de savoir quelles sont ses capacités en fonction de son projet professionnel.
Outre les formations et le coaching, l’agilité se travaille au quotidien, en multipliant les expériences. Il faut sortir de sa zone de confort pour apprendre à s’adapter à des environnements très différents. Les expériences à l’étranger et le fait de travailler dans un environnement multiculturel sont généralement de bons booster d’agilité. Ce sont aussi ces expériences concrètes qu’il faut mettre en avant face à un recruteur.

Public

Pré-requis

Méthodes pédagogiques

Réf. : DN-32424
Partager cette formation
Facebook
Twitter
LinkedIn

Demande de devis

*Sous réserve de maintien de la session
Session ouverte à partir de 3 participants
Format Paris - Lille
Durée
Prix € HT
Demande de devis
Format Dans vos locaux ou à distance
Durée
Prix Nous contacter
Demande de devis

Vous souhaitez une formation sur-mesure ou vous disposez d’un cahier des charges ?

Nous contacter

Prochaines sessions

11/06/2024
16/09/2024
07/11/2024
23/12/2024

*Sous réserve de maintien de la session
Sessions inter entreprises ouvertes à partir de 3 participants
Intra : base tarifaire pour un groupe de 3 personnes

Nouvelles formations

Dernières actualités

Nous contacter

Nous suivre